Emile Ernest GUESSANT (1892-1916)

De Les Côtes-d'Armor dans la Grande Guerre
Version du 19 novembre 2014 à 08:40 par Marie BOUCHER (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

Origine et Famille

Label 14-18 2.jpg

CENTRE GÉNÉALOGIQUE DES CÔTES D'ARMOR
Contact
Adresse : 3 bis rue BEL ORIENT
22000 SAINT-BRIEUC
Téléphone : 02 96 62 89 00
Pictos contact.png Courriel : secretariat@genealogie22.bzh
Cg22 centre.png Site Web : http://www.genealogie22.bzh
 
Jean GUESSANT
(1822-1894 )
 
Marguerite FOUERE
(1826- )
 
 
François GUESSANT
( 1830-1903)
 
Marie OGER
(1831- )
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Jean GUESSANT
(1861- )
 
 
 
 
 
 
Marie-Rose GUESSANT
(1863- )
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Emile Ernest GUESSANT
(1892-1916)
 
 
Marie-Victor GUESSANT
(1896-1917)
 
 
 
 



Emile est né le 20 août 1892 à Plouasne, au hameau du Tertre. Ses parents : Jean-François, né à Calorguen et Marie-Rose GUESSANT, née à Brusvily, se sont mariés le 20 octobre 1891 à Brusvily. Leur union donnera naissance à quatre fils.

  • Emile Ernest (1892-1916) Mort pour la France
  • Eugène (1893-1894)
  • Marie Victor 1896-1917) Mort pour la France
  • Jean Marie (1901-1907)

Au recensement de 1906 la famille vit à Brusvily.

Guerre 14-18

  • Soldat de la classe 1912, Emile porte le numéro matricule 422 au recrutement à Saint-Malo.
  • Incorporé à compter du 1er octobre 1913 il est affecté au 42e régiment d'infanterie [1] et nommé caporal le 21 juin 1915.
  • Il est déclaré Mort pour la France le 6 septembre 1916 à Méharicourt (Somme)

Son corps repose dans la Nécropole Nationale de Maucourt [2] (Somme). , Tombe individuelle numéro 494.

Campagne contre l'Allemagne du 2 août 1914 au 7 septembre 1916.

Son nom est inscrit sur le monument aux morts de Brusvily et de Plouasne.


Son frère Marie Victor (1896-1917), soldat de la classe 1916 est incorporé le 2 septembre 1916 et rejoint le 26e régiment d'artillerie. Il décédera le 1er mars 1917 pendant son transfert à l'hôpital n° 20 bis de la Loupe (maladie infectieuse probable). Le lieu de son décès est inconnu.

Campagne contre l'Allemagne du 2 septembre 1916 au 2 mars 1917.

Son nom est inscrit seulement sur le monument aux morts de Brusvily.


Sources

  • Etat civil AD 22 [3]
  • Site Mémoire des Hommes [4][5]
  • Registres matricules [6]

Page rédigée par Martine LANGLAIS, adhérente CG 22 N° 10905

Outils personnels